Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le blog de Jean Lebrun    Page 3 sur 5

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le blog de Jean Lebrun - le Dim 30 Aoû 2009, 15:40

Rappel du premier message :

Bonjour  à  tous,
nous avons  pris  connaissance, hier  et aujourd'hui,  des  deux  derniers  messages  de Jean Lebrun  sur  son blog.

Je propose, dans ce  fil, de  réagir,  au deuxième  de  ces  deux  textes,   posté  aujourd'hui, et  intitulé  "Sur  le  banc".  Pour  plus de  commodité, je me  permets de  le  reproduire ci-dessous.

=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=
Sur le banc

"Les programmes d’été s’achèvent. Ce n’est pas à moi de faire des commentaires personnalisés sur la “relève” telle qu’elle a pu s’y révéler. Il y a ici assez de censeurs spécialisés dans la dénonciation de l’énonciation, de la prononciation et de l’élocution. Je les laisse bien volontiers guetter, embusqués derrière leurs pseudonymes, les fautes de ceu qui s’e posent devant le micro.
Je voulais juste signaler ce qu’a pu nous apprendre la série de Sur le banc. Un duo, Rafal Yem et Chloë Juhel: le premier, issu d’une famille cambodgienne, vit à Herouville Saint-Clair, près de Caen et la seconde a passé sa jeunesse à Lagny, assez loin de Paris-Centre. Des invités anonymes mais qui mènent dans l’obscurité une action déterminée, notamment dans les “quartiers”: enseignement, théatre ou tout simplement, vente, dans les étages des immeubles, d’un thé succulent…Rafal et Chloé ont déplacé leur banc, soir après soir, de telle sorte qu’il soit toujours face au rayons de la bonne humeur. C’était, autrement que l’emission de Dominique Rousset avec Régis Debray, un “moment fraternité”.
Je lis: ils viennent du Mouv’, leurs hôtes s’e priment mal… Rares, sauf sur ce blog, sont les auditeurs qui n’écoutent que France-Culture. Notre station s’inscrit dans une constellation, Radio France; elle tente de former un système qui s’efforce de répondre à toutes les demandes d’un public nomade et changeant et donc de le retenir dans une offre de service public. En conséquence, il est souhaitable que des producteurs de Culture passent à Inter, tel Nicolas Demorand. Ou bien que Marc Voinchet revienne de Musique pour nous retrouver . Ou encore que Rafal et Chloé nous rejoignent, venus du Mouv. J’ajoute même, horreur, qu’ils préparent pour cette rentrée une émission de… télévision mais sur France 5, toujours le service public donc. Figurez-vous qu’ ils ne se sentent à l’aise que dans cette structure.
Dans le climat du service public, ils respirent comme un air de rigueur. Et nous, nous avons été heureu qu’ils apportent sur notre chaîne encombrée de soucis, de préoccupations, d’abstractions comme un air de fantaisie. “Mais, sans nos quartiers, disait un jour l’un des invités de Sur le banc, vous n’auriez bientôt plus de quoi faire de la vraie radio!”

PS Vous aurez remarqué que, si ma ligne est rétablie, manque aujourd’hui une lettre à mon clavier. Vous rectifierez de vous même dans les blancs que j’ai laissés volontairement. Et constaterez que moi aussi, je peu - non: je puis- être victime d’une censure aveugle.

=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=

J'y  ai  répondu pour  ma  part,   de  façon modérée  et courtoise, je le  crois.  Je pense  que  Jean  Lebrun ne  nous en voudra pas, s'il  visite de  ce blog,  de  trouver  ici   des  réactions un peu  plus  fermes  et critiques.
* * *

21
Répondre en citant  
Chaprot renchérit avec ceci : - le Mar 15 Sep 2009, 21:36

<< Une petite idée au passage : Agathe réclame à juste titre que les
dirigeants de France Culture assument l’évolution de la station
(journalisme et actualité). Peut-être pourrait-on renommer la station
“Iradio”, sur le modèle d’”Itélé”? Il suffit de regarder le champ
d’action de cette chaîne pour s’apercevoir que France Culture fait la
même chose :
http://www.itele.fr/
On a de plus en plus l’impression que les producteurs actuels de France
Culture utilisent l’excellente réputation (passée) de la station pour
se hausser du col en faisant néanmoins du décryptage d’actualité tout à
fait banal (Frédéric Martel a l’art de surprendre ses invités en leur
faisant croire qu’ils sont sur France Culture, alors que le style se
rapproche davantage de RTL ou Europe1).
A quand l’aggiornamento, cher Jean Lebrun? >>

22
Répondre en citant  
Une autre réponse de Nessie à Lebrun - le Mar 15 Sep 2009, 21:41

<< Jean, la conclusion de votre billet c’est ce qu’on appelle du double langage, et du soufflé rhétorique : nous on vous parle culture/actu, on réclame des voix posées pour nous reposer de certains gueulards, et des hommes de métier au lieux de certains blanc-becs auto-satisfaits. A quoi vous nous répondez qu’elle ne date pas d’aujourd’hui, la tension entre une radio de culture et une radio de création.

Mais vous vous moquez de nous, ma parole ! Comme jadis Laure Adler, quand on lui reprochait d’avoir installé sur l’antenne des jeux radiophoniques ineptes même pas du niveau d’Europe 1, elle nous répondait « je suis fière de diriger France Culture ». Réponse vide, à côté de la question. Soufflé rhétorique. A peu de choses près, vous faites comme elle.

Oui vous vous moquez de nous : la contradiction qui fait mal à l’auditeur n’est pas entre d’une part la culture classique et d’autre part la radio de création, mais bien entre radio de culture et radio d’actu. Alors comme ça vous croyez vraiment que les débats multi-récurrents sur les sujets obligés de l’actu, les magazines d’info à teneur alarmiste, et les pérégrinations dans la misère sauciale du pauvre monde exclu des exclus pauvres malheureux emprisonnés et handicapés, c’est de la création tout ça ? Allez donc sonner chez Farabet pour lui dire que c’est ça la radio de création : je parie que allez vous retrouver sur le palier sans avoir touché une seule marche au passage …

Nessie - Auditeur de FC >>

23
Répondre en citant  
Bilan d'étape - le Mar 15 Sep 2009, 21:48

Eh bien voila.
Un billet de Jean Lebrun hier vers 20h.
Et 24 h plus tard, plus de 100 réactions dans le fil, dont 7 (sept !) qui parlent du sujet et qui répondent
Le reste est soit déconnade, soit clins d'oeil (il en faut), soit brouillage, soit prise de bec.
J'ai tenu à reporter ici ce qu'il y avait de pertinent dans tout ça.
Pertinent = en rapport avec le sujet.
Et je crains que ce blog de Jean Lebrun ne soit à l'image de FC : beaucoup de bruit pour masquer le rien.
Je sais pas si je continuerai cette revue : il y a tellement peu à récupérer que ça ne m'a pas épuisé, hein. Mais tout de même ça me désole. Que l'agrégé d'histoire qui a fait jadis un des meilleurs moments de la journée sur FC, se trouve maintenant, après 10 ans à jouer les animateurs de supermarché, à la tête d'un blog d'étripage où ses manipes se trouvent à peine mises en lumière comme jadis celles de laure Adler. Ben, c'est nul.
J'ai trop apprécié ce producteur jadis pour laisser passer ça maintenant sans réagir..
L'avantage du résumé ci-dessus, c'est que les choses y sont 100 fois plus claires que sur le site de FC : Jean Lebrun il se fout de nous...

Nessie

24
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Mer 16 Sep 2009, 05:11

Bonjour Nessie, bonjour à tous,
merci pour cet extrait de la substantifique moelle du mérou-blog.
C'est un peu désolant. Le blog de JL rappelle beaucoup celui de P. Assouline, au Monde sur lequel je jette parfois un coup d'œil. Assoupline pourrait y parler de n'importe quoi, de toutes façons son billet serait oublié au bout de deux commentaires. La suite est pour le visiteur occasionnel un exemple de ce que la blogosphère fait de pire dans le genre affichage d'egos, propos de caniveau et discussions fumeuses. Beaucoup de bavardage pour pas grand chose, à mon avis.

J'aimerais bien avoir le temps de reprendre le billet de JL afin de continuer la discussion. À la première lecture, je l'avais trouvé plutôt encourageant. Puis, bien vite, cela m'est apparu comme un sacré enfumage de plus. L'art de nous balader, en péniche ou en cargo et ce, quelle que soit la métaphore du jour, les abeilles, la fabrique ou la ruine (cet homme est un oracle).

Quelle que soit la teneur de son billet, désormais, cela se résoudra toujours en bataille mal rangée, entre les pros et les soi-disant antis, les anciens et les modernes, les faux gentils, les vrais coriaces et les boulets patentés (plusieurs boulets, pas qu'un seul).

25
Répondre en citant  
à vous de voir - le Sam 19 Sep 2009, 10:42

Bonjour,
j'aurais voulu laisser un commentaire sur le blog de JL, mais il est devenu trop baroque (avec passages très déplaisants). Il y a peut-être une pertinence à le poster ici...
Je voudrais vous tenir le discours typique du "faux gentil" (paranoïa de ma part?) en espérant que vous y trouviez malgré tout quelques arguments pour reconsidérer la valeur de l'adjectif 'faux", et partant l'intérêt de ce type de discours.
Je pense que la dérive qu'on observe sur le blog de JL trouve une part de son origine et une part de son aliment dans l'esprit polémique qui existe même dans les contributions les plus argumentées. C'est un peu triste, d'ailleurs, de constater que ce blog dérape au moment où JL semblait enfin disposer à dialoguer.
Dialoguer, on ne devrait pas pouvoir l'entendre comme "imposer son point de vue", "exiger un changement d'opinion chez son interlocuteur", "interpréter son mode d'expression comme un écran de fumée"... Dialoguer, ce devrait plutôt être la construction en commun d'une cohérence. Le dialogue est aussi un moment privilégié pour le retour sur sa propre cohérence ou incohérence. Depuis longtemps, j'espère un dialogue constructif entre Agathe (EZ, Emma) et JL, qui me semblent chacun représenter une forme de pensée cohérente. Malheureusement, je crois qu'il n'y a eu qu'un moment d'échange direct qui a tourné court: sur le blog de TP, Jean L. a répondu une fois à Emma qu'elle ne soupçonnait pas les désaccords qui pouvaient exister entre producteurs, et celle-ci lui a rétorqué assez sèchement qu'elle n'en avait rien à faire, coupant à mon avis ce qui était un début de dialogue...
J'aurais donc aimé que ce dialogue existe, et personnellement je pense qu'il est possible et qu'il pourrait être fructueux. J'aimerais essayer de l'esquisser, mais avant cela je voudrais parler de la responsabilité de Nessie.
Je trouve que Nessie a une grosse responsabilité dans le délitement du blog de JL, du fait même qu'il prétende le régenter. Ce blog a tendance depuis le début à partir en forum, du simple fait que les utilisateurs les plus récurrents (ex: Yann) venaient discuter d'autre chose que des billets de JL (qui, d'ailleurs, joue le jeu finalement en répondant, de loin en loin...). Pourquoi pas? Mais, quand des gens sur le forum décident de faire la police et de dire de quoi et comment il faut parler, ce qui pouvait être un brouhaha naturel et compréhensible, une rumeur variée, se fractionne en partis opposés, en agressivité. L'activité de Nessie est d'autant plus contre-productive qu'il n'est lui-même pas un exemple de cohérence: comme Camembert, j'ai remarqué sur ce site votre réponse à Dom au sujet des "pieds sur terre", qui serait à la fois une émission souvent excellente (dans sa forme) et à vomir. Je ne veux pas reprendre ici le débat sur la forme et le fond, mais répéter simplement que je pense que votre critique de l'idéologie (la moraline), qui vous sert à démonter la moitié des émissions que vous critiquez est elle-même idéologique.
De ces reproches que je vous fais (Agathe et Nessie), il ne faut pas conclure que je ne vous trouve pas pertinents. Je ne trouve pas, simplement, que vous soyez toujours occupés à construire un dialogue loyal et sincère.
Je voudrais aussi parler du "débat de fond". Je crois que JL offrait des pistes pour l'aborder (ce qui avait commencé à être fait avant la série des brouillages, des insultes, et des redressements de torts...): la mémoire, l'actualisation... On en était encore au stade des redites et des imprécisions, certes. Mais, je crois que cette discussion, que nous avons eue souvent mais à laquelle JL pourrait apporter beaucoup, déboucherait, si elle était menée convenablement, sur un terrain d'entente. Il y a opposition, sans doute, sur la mission de FC, mais dans une grande mesure, c'est certainement plus affaire de degré que d'identité. D'une part, FC n'est pas une "radio culturelle thématique" (je ne sais plus exactement l'expression qu'emploie J-M Borzeix, mais allez voir son interview archivée sur le site de l'aafc), et elle est dans sa tradition lorsqu'elle traite d'actualité et de société selon divers angles d'approche. D'autre part, Jean Lebrun l'écrit encore dans son billet, il est lui-même défenseur de la culture patrimoniale...
J'abrège. Le zèle et la pertinence des auditeurs critiques, conjugués à l'écoute bienveillante d'un producteur dirigeant qui porte lui-même une part de la mémoire de cette radio, devraient pouvoir amener progressivement à une compréhension mutuelle d'autant plus intéressante et profitable que l'on a affaire à de beaux esprits. Il est curieux que cela capote si souvent. Faut-il attribuer cela à la peur et au refus d'abandonner, au moins provisoirement, ses certitudes?
Gentiment,
Vincent.
PS: je vais p-ê bien poster ça aussi sur blog de JL, qui le lira peut-être.

26
Répondre en citant  
Réponse à Vincent - le Sam 19 Sep 2009, 13:13

Vincent je vous répond ici et sur le blog Lebrun.
J'essaierai d'être bref et surtout, de recentrer sur le sujet : la radio.
Certes l'idéologie fait bel et bien partie du sujet, y compris dans la conception des auditeurs critiques. Pour cela je renvoie provisoirement au fil "Critique de la critique", avant d'ouvrir peut-être d'autres fils mieux ciblés.

Pour autant, ce que vous dites être "le débat sur le fond et la forme" demeure en cours ici même :
http://www.regardfc.com/regards-sur-la-vie-l-univers-et-le-reste-f3/critique-de-la-critique-t24.htm
Je me permet de vous dire que votre argument de "manque de cohérence" que vous m'adressez ci-dessus y a reçu plusieurs réponses, après quoi on regrette de vous avoir vu abandonner le débat ici, où le dialogue est exempt des dérapages, et où nos critiques d'auditeurs peuvent enfin recevoir une réponse non brouillée : la votre, celle de chantal, celle des autres. A terme et si rien n'est fait pour réguler le blog de Jean, le seul dialogue se fera ici, pensez-y. On n'y est pas encore puisque vous seul acceptez d'y participer, mais à terme, le désordre entretenu là-bas par d'autres que moi y fera son oeuvre.

[Je retire ici de ma réponse deux paragraphes qui ne traitent pas directement de votre message ni du blog Lebrun - Ils seront bien mieux à leur place dans le fil "critique de la critique", et j'espère que la suite en sera de nouveaux débats, nettement plus profonds et fructueux que la foire d'empoigne dont vous m'attribuez fort injustement la responsabilité]

Alors parlons des auditeurs critiques, dont je suis en effet :
Je ne crois pas qu'ils tentent d'imposer un point de vue. Ils disent quel est le leur et c'est tout !
Je ne crois pas qu'ils exigent un changement d'opinion. Ils disent la leur, et c'est tout !
De mon point de vue ces deux expressions n'ont guère de sens : "tenter d'imposer" , "exiger un changement d'opinion". Pas de sens parce que je n'y reconnais aucunement l'attitude des auditeurs critiques. Faut-il y retrouver la conduite des militants politiques (que nous ne sommes pas), et l'attitude "langue de bois" de ceux qui nous caricaturent ? Peut-être que tout le monde y gagnerait si l'on se bornait à répondre à ce qui est dit, sans trop fantasmer sur ce qui est voulu. C'est juste une suggestion, mais elle pourrait contribuer à produire un débat plus clair. Et puisque j'en suis à la clarté, et qu'il me reste un de vos points à reprendre , eh bien parlons de " l'écran de fumée" que vous mentionnez, et qui a fini par rendre le dialogue impossible sur le blog Lebrun : l'histoire des dialogues là-bas est suffisamment transparente, depuis les billets précédents (le 10ème, le 12ème) où on a vu les auditeurs critiques se faire caricaturer dans les grandes largeurs alors qu'ils n'étaient là que pour parler des programmes radio. Ce que font ces auditeurs, c'est du débat "loyal et sincère", d'aillerus ils n'ont introduit cette expressions dans le blog de Jean Lebrun que .... pour le régenter, certainement ? Mais non : parce que dans l'univers des forums internet, un blog non régulé est un système instable. Ceux qui destabilisent les débats sont-ils vraiment ceux qui les alimentent en propos critiques tout en réclamant que l'activité s'y perpétue sans brouillage ?

Quant à la réaction de Jean aux propos critiques, du moins telle que vous le présentez, je pense que c'est à Yann et à Agathe d'y répondre. J'espère qu'ils le feront, et qu'on parviendra assez rapidement à rétablir l'ambiance de dialogue qui a été torpillée sur le Blog Lebrun, à la plus grande joie des pécheurs en eau trouble. Vous verrez qu'ici l'eau est un peu plus claire et que le débat, quoiqu'en démarrage, y est déjà plus constructif...

Cordialement - Nessie

27
Répondre en citant  
Addendum - le Sam 19 Sep 2009, 13:36

Ah, encore un mot, navré :

Dans ma réponse à l’instant déposée sur le fil « Critique de la critique » (initialement ouvert pour vous, je le rappelle), je suggère une question tout-à-fait basique (la culture, dimension essentielle de la démocratie) à quoi j’ajoute ici une question au moins aussi basique : et l'internet, lieu de démocratie ? Le blog Lebrun emprunte à la démocratie autant que la foire d'empoigne. Si vous êtes de bonne foi et si nous résistons aux perturbations de foire, alors Vincent vous finirez par trouver ici (par alimenter, j'espère) le débat radiophonique tout autant que les développements idéologiques que le sujet réclame. De tels développements qui nécessitent une organisation de forum, sont rendus très difficiles à produire durablement sur le Blog-Lebrun, et c’est peut-être une des raisons qui expliquent le fouillis qu’il est devenu.

Nessie

28
Répondre en citant  
La rhétorique de Jean Lebrun - le Lun 05 Oct 2009, 11:48

Je vais relancer un temps le sujet Lebrun. Certes pas pour faire de la querelle, et peut-être pas non plus pour attirer des réponses, dont en tous cas j'espère qu'elles iront dans le sens de la discussion plutôt que de la castagne ou de la moquerie stérile. Ayant posé ces précautions, parce que tout nous montre que les débats sont piégés, je passe à mon sujet.

Sujet : le 18ème billet, daté du 4 octobre et intitulé "Adieu à la politique telle que nous l'avons aimée". Jean Lebrun envoie un amical salut à un confrère de jadis à "La Croix", et signale le livre que ce dernier à consacré à Jacques Pilhan. Le blogueur en profite pour envoyer aux auditeurs un nième message sur France Culture : il nous dit maintenant que nous devons dire adieu à la radio telle que nous l'avons aimée. Donc si l'on résume les 3 réponses au fil de ses billets, la réponse de Jean à nos questions "mais qu'avez-vous fait de notre radio ?", se décline ainsi successivement :
- mais voyons France Culture est toujours là !
- il n’a jamais existé
- il faut lui dire adieu ...

Je soumets ce résumé à l'attention de ceux qui, soucieux de ne pas se laisser endormir par cette rhétorique, continuent et continueront à demander à quoi sert France Culture si on n'y trouve plus de culture.

Je proposerai cette piste, en son temps et sous une autre forme, sur ledit Blog Quai de Seine. Et pourquoi pas maintenant ? Pour laisser ses meilleures chances au post 10 déposé hier sur Quai de Seine. Signée Voltaire, cette 10ème réponse à Jean pose le problème de la place à la fois excessive et absurde qu'on accorde à l'Actu dans le programme de FC. L'actu qui n'est certainement pas l'info, et encore moins de l'information, c'est ce que montre le post 10 du blog Quai de Seine. J'espère que ce post 10 se trouvera ici quand son auteur décidera de le placer dans un sujet existant, ou mieux peut-être, d'ouvrir un fil sur la place de l'actu dans le programme culturel : extension infinie de la rédaction de FC, distinction entre culture et actu, ces pistes ont déjà été évoquées sur RegardsFC et on en attend le départ, sous une forme qui réduira l'inévitable redondance avec des fils déjà existants.

29
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Sam 17 Oct 2009, 07:14

Quelques news du Blog Quai de Seine pour ceux qui ne peuvent pas se connecter sur le site de FC : dans le fil de commentaire en cours (intitulé "Adieu à la politique..."), outre les éternelles critiques contre la programmation a-culturelle, et les éternelles réponses par ceux et celles qui apprécient la culture canada-dry que nous sert le chaine, je remarque 2 micro-événements

a) le Minot de Bruxelles étrenne son 236548ème pseudo et réussit en 15 ou 20 messages à quasi stopper les échanges polémiques, cordiaux, ou vachards. C'est en soi un petit exploit. Et comme il est généreux il a reporté certains de ces posts ici-même, et comme il n'est pas entièrement privé de bon sens il les a placés lui-même dans le fil "la boite à parasites". Bon soyons franc : tout ça sent l'énigme.

b) un début de discute sur la dissociation entre la radio FC et le site FC. On pourrait se demander lequel des deux sert l'autre, lequel des deux fournit de la culture, et tout au bout il y a la question de la disparition du Broadcast, qui semble redoutée par les uns, souhaitée par d'autres. Je pense qu'on en parlera avant longtemps, il y a déjà eu quelques allusions sur regardsFC.

30
Répondre en citant  
Blog JL: Usurpation & pollution - le Lun 19 Oct 2009, 12:18

Bonjour,

Après une période d'accalmie, le blog de Jean Lebrun se met de nouveau à dérailler sévèrement.

Plusieurs sources de pollution viennent d'y ruiner de nouveau les débats (dont je découvre tout juste l'ampleur, et qui requièrent une bonne dose de lecture pas toujours aisée) :


  • Les interventions incompréhensible et interminables du Minot (ce n'est pas le sujet que je voudrais traiter ici),
  • L'affrontement de plus en plus virulent et entre un Dom particulièrement ordurier et, vraisemblablement (mais je me trompe peut-être) certains des auditeurs critiques "historiques" du blog, particulièrement fâchés.
  • Le retour des usurpations de pseudonymes, ou plutôt, les pseudonymes étant flottants, l'usurpation de rôles, dont le but est visiblement d'augmenter le degré de dissensions entre les personnalités du blog.
  • Un Cam qui enfile de nouveau ses anciens habits de flingueur à vue de la critique, et qui déclarait il y a peu "ne plus s'amuser" sur le blog; Cam dont on a pu penser un temps qu'elle était l'usurpatrice, pendant un premier épisode qui avait déjà fait beaucoup de mal, courant septembre.


Sur ce forum, pas de surprise, les membres sont identifiés à coup sûr, s'il le souhaitent, par leur pseudonyme. On gagnerait donc beaucoup à ce que chacun précise quels sont les messages authentiques sur le blog de Jean Lebrun. En particulier Dom, qui dit t'être fait abuser, peux-tu expliquer en quoi, et donner la liste des numéros de messages qui sont bien de toi sur le fil du blog ? C'est un peu fastidieux, mais ça devrait permettre d'avoir une liste précise des messages destinés à brouiller les cartes, et à en savoir plus sur son émetteur. Les gens que tu n'as peut-être pas insultés autant qu'on peut le lire sur le blog pourront aussi voir plus clair (à moins que tout ne soit bien de toi).

Enfin, Cam, si tu as quelque chose à dire, n'hésite pas. Il te semblera peut-être injuste que tu sois suspectée d'être l'auteur de ces jeux pervers, mais ta double attitude, ici et là-bas, tes tendances à faire tienne les expressions et tics langagiers des autres, ta lutte constante contre toute forme de critique, voire contre toute de nuance, ne plaident pas pour toi.

Parler ici à visage découvert permettra peut-être de lever de malsaines ambigüités (même si ça ne règlera sûrement pas les problèmes de fond).

31
Répondre en citant  
houlla - le Lun 19 Oct 2009, 20:11

Puisque l'ambiance continue à se gâter, précisons les choses : ce qui se passe là-bas a du poids et donne une partie de son sens à ce qui se fait ici. En premier lieu RegardsFC a été ouvert APRES des débats qui se passaient la-bas. En deuxième lieu regardsFC reste une régulation à des coups tordus qui se passent sur le site de FC. Je m'explique : vous postez sur le site de FC (par exemple une critique à F. Martel sur le site de son émission) : votre post ne passe pas, il est censuré. Réplique : vous le déposez ici tout en avertissant le webmestre de la page concernée. Conclusion : RFC est une alternative à la censure sur FC-Site. Donc nous sommes liés, quoi que certains en aient.

En troisième lieu, certains d'entre NOUS (je dis bien NOUS) s'expriment davantage là-bas qu'ici. Donc le blog lebrun est au contraire très important. C'est l'espace où on a lu le plus de critique radio depuis la fermeture de DDFC. Perso j'écris sur les deux. Certaines des contribs que je dépose la-bas n'auraient pas de sens ici.

Les prises de chou qui ont eu lieu la-bas et notamment ce dimanche sont de l'ordre du délire. N'empêche que la discute peut repartir dans le bon sens n'importe quand, c'est déjà arrivé. Mon objectif n'est ni de lutter contre FC (je ne suis pas PB), ni de vivre une vie de forum (je suis auditeur plus que forumeur), mais de dire et diffuser ma conception de la radio (oui je milite) et en ce sens, il faut être présent sur le Blog de Lebrun. Yann et Agathe ont choisi d'être davantage présents la-bas qu'ici. Ce qui se passe la-bas nous concerne.

Quant au présent fil, il va vivre de 2 à 5 jours, le temps que la crise se résorbe. Etant donné que depuis 5 jours ici il y a eu à tout casser 20 posts dans 3 fils, c'est peut-être pas la peine de redouter un envahissement de RFC par les problèmes de Quai de Seine.

Enfin si quelqu'un vient ici sonner l'alarme sur une manipe pas claire qui se passe la-bas, c'est à ceux qui comprennent de quoi il s'agit techniquement, de venir le dire ici.

Le blog de Jean Lebrun     Page 3 sur 5

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum