Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Répondre au sujet

<b>France Musique</b>    Page 27 sur 28

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
<b>France Musique</b> - le Jeu 27 Aoû 2009, 13:22

Rappel du premier message :

voilà la video de la conference de presse de rentrée :
http://www.dailymotion.com/video/xa9xwz_conference-de-presse-de-rentree-de_news

je vais essayer d'écouter l'émission du lundi soir sur la musique contemporaine; c'est une musique que je ne connais pas, et le fait qu'une radio me propose de faire un effort est assez séduisant en fait.
* * *

261
Répondre en citant  
« Hommages à B.A.C.H. » - - le Mer 26 Oct 2016, 09:20

Il faut reconnaître que, globalement, ces dernières années sont un âge d'or pour l'écoute de la radio culturelle. Jamais l'on n'aura eu autant de produits de qualité mis facilement, gratuitement et pour longtemps, à la disposition de l'auditeur exigeant par les radios publiques françaises et étrangères (francophones ou non). Ce n'était pas toujours mieux avant, c'était même souvent beaucoup moins bien que maintenant.

Pendant qu'on y est, disons aussi que France Musique concentre la crème de la crème des producteurs depuis de nombreuses années. J'ai cité beaucoup de noms dans le fil Des producteurs de France Culture et il faut tresser de nouveaux lauriers à François-Xavier Szymczak.

Ce dernier présente désormais une émission quotidienne intitulée Arabesques. Les années passées, c'était Dans l'air du soir avec des émissions thématiques s'étendant parfois sur plusieurs numéros.  

Il ne faut pas manquer la série qu'il a consacrée aux œuvres inspirées par le tétragramme B.A.C.H (Si bémol ; La bécarre ; Do bécarre ; Si bécarre) durant la semaine du 21 septembre 2015. On y entend, décryptées (pour une fois le sens y est !), des œuvres composées aussi bien par des compositeurs de l'époque, tel son fil Carl Philipp, que par des musiciens des siècles suivants jusqu'à nos jours.

Cinq heures à conserver sur différents supports avant que l'Institut National de l'Audiovisuel ne devienne une grande médiathèque publique en ligne, dans cinq ou dix ans ?  

Hommages à B.A.C.H. 1/5 le lundi 21 septembre 2015.

262
Répondre en citant  
« A Venise, sur les pas de Francesco Cavalli... » - - le Mer 26 Oct 2016, 13:44

Une perle, un bijou d'émission enregistrée et réalisée par Béatrice Trichet, grande professionnelle de la prise de son à Radio France : A Venise, sur les pas de Francesco Cavalli...*. C'était dans L'air des lieux le 15 mars 2015 et c'est en ligne jusqu'en décembre 2017.

Une promenade à Venise donc en la compagnie savante du jeune Olivier Lexa. Et c'est l'excellent  Stéphane Grant de France Musique qui nous représente auprès du biographe de Francesco Cavalli.

Une déambulation érudite ponctuée d'exemples musicaux et de descriptions de la ville, cela ressemble encore une fois aux meilleurs numéros d'Un homme, une ville de France Culture avec Jean Montalbetti (je repense à celui sur Proust).

Hasard (provoqué) des écoutes, il a été question plus haut (Post 254) de Francesco Cavalli avec la diffusion d'Eliogabalo à l'Opéra national de Paris (durée d'écoute augmentée à un mois au lieu de la semaine initiale).

Et c'est un éclairage supplémentaire sur l’œuvre que l'on entend ici alors qu'Olivier Lexa évoque la future représentation d'Eliogabalo : [son mp3="http://www.francemusique.fr/sites/default/files/asset/aod/2015/11/RF_5C495AFA-0F28-4632-A248-3D4E38A15176_GENE.MP3" debut="40:18" fin="43:05"] (le moteur que l'on entend à la fin de la pastille est celui du bateau qui emmène Stéphane Grant et Béatrice Trichet vers la maison de Cavalli...).

Que dire d'autre sinon que la page de descriptif est augmentée de clips vidéo (deux liens actifs sur quatre) qui méritent le détour.

France Musique, avec ce genre d'émission, laisse loin derrière toute concurrence et crée notre patrimoine radiophonique culturel.


* Entre ses manuscrits à la Biblioteca Marciana (Piazza San Marco), et quelques lieux de mémoire dans la Cité des Doges - balade sur les canaux vénitiens, à la recherche du compositeur Francesco Cavalli... Une heure à Venise en compagnie d'Olivier Lexa, le biographe de Francesco Cavalli - redécouverte des partitions et de quelques lieux où vécut et créa le compositeur...
.
Quelques mois après y avoir marché dans les pas de Monteverdi, nous retournons cet après-midi à Venise. Et plus encore peut-être que son glorieux aîné, le compositeur dont nous allons évoquer aujourd’hui le destin, et découvrir aussi les lieux de mémoire, fut-il « le » compositeur vénitien par excellence. Il s’appelait Francesco Cavalli, il a vécu entre 1602 et 1676 - dont près de soixante années dans la Cité des Doges. "Réellement Francesco Cavalli n’a pas d’égal en Italie" notait quelque part un historien, l’un de ses contemporains. Bienvenue!… On embarque tout de suite à bord du vaporetto…

263
Répondre en citant  
''Un air d'histoire'', par Karine Le Bail : une référence - - le Jeu 27 Oct 2016, 07:12

L’émission Un air d'histoire par Karine Le Bail le dimanche de 13h à 14h est vraiment l’un des jalons de la semaine de la radio culturelle. En témoignent les derniers numéros de haute tenue où de savantes personnalités s’expriment librement face à une productrice à l’écoute et en pleine maturité intellectuelle. Mathieu Gallet en arrivant à la tête de Radio France avait voulu couper la parole à France Musique. Heureusement, après le départ de l’éphémère directrice de l’antenne et la nomination de Marc Voinchet, quelques espaces dédiés à la culture érudite subsistent.  

Ainsi ce très beau numéro du dimanche 16 octobre 2016 La circulation des Opéras au XIXe siècle, par Christophe Charle*

« Comment les ouvrages lyriques ont-ils circulé au XVIIIe et au XIXe siècle ? Comment ont-ils, avec leurs auteurs, accédé à une reconnaissance internationale ? Entre traductions et adaptations, l’historien Christophe Charle nous éclaire le voyage des opéras ».

C’est un éclairage historique sans jargon sur la vie musicale et culturelle française durant deux siècles qui nous est présenté ici. On savoure !

Le numéro de la semaine dernière nous a remis dans l’oreille la voix de Roger Chartier**, familière aux auditeurs du XXe siècle dans les Lundis de l’histoire. Par bonheur il n’a quasiment pas « yoyoté » (corrigez si le terme ne signifie pas également « prononcer le fins de mots en les allongeant d’un /ye/ »). Il y est question de Mozart, sociologie d’un génie : l’essai de Norbert Elias

« Comment la sociologie a-t-elle appréhendé le génie musical ? L’historien Roger Chartier relit pour nous l’incroyable petit livre sur Mozart écrit par le grand sociologue allemand, auteur du "Processus de civilisation", Norbert Elias : "Mozart, sociologie d’un génie" »

Éclairage plutôt rare sur un musicien à France Musique, celui de la sociologie avec deux mentions, point trop pesantes, de l’apôtre cher à France Culture, Pierre Bourdieu. Conditions économiques, sociales et familiales ont façonné un compositeur qui a cherché sa vie durant à s’affranchir de cet « habitus ». Axe d’étude inhabituel, donc, et posant question. La grille de lecture choisie m’a semblé entraîner une interprétation anachronique du parcours de Mozart, mais je reconnais que toute objection de ma part face au grand universitaire qu’est Roger Chartier est sans nul doute déplacée.

Enfin, citons un numéro de toute beauté avec Arlette Farge*** (aussi ancien pilier des Lundis de l’histoire de France Culture) : Restituer les voix et les cris de Paris au XVIIIe siècle, le dimanche 9 octobre 2016.

« Difficile d’imaginer ce que pouvait être le paysage sonore de Paris au XVIIIe siècle... L’historienne Arlette Farge nous donne à saisir les subtilités des voix et des cris de Paris, le long de ses rues et de ses berges de Seine, où revivent en musique blanchisseuses et autres métiers de Paris »

Pour Fontaine, un des choix musicaux de l’émission Léo Ferré / Jean-Roger Cossimon [sic, s'écrit « Caussimon »] À la Seine, venant après  Steve Reich, City Life : Heartbeats / boats and buoys et avant Clément Jannequin, Le caquet des femmes : [son mp3="http://www.francemusique.fr/sites/default/files/asset/aod/2016/40/WL-ITE_00083161_RSCE-10.mp3" debut="17:09" fin="21:26"]


* Christophe Charle, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Panthéon-Sorbonne, a publié de nombreux livres sur l’histoire des intellectuels, des universitaires, des écrivains, de la presse… Très récemment, il signe avec Laurent Jeanpierre une impressionnante synthèse sur les intellectuels en France : La Vie intellectuelle en France, en deux tomes. Christophe Charle a également beaucoup écrit sur le théâtre, avec notamment :Théâtres en capitales, naissance de la société du spectacle à Paris, Berlin, Londres et Vienne, 1860-1914, Paris, Albin Michel, 2008 et La dérégulation culturelle, essai d’histoire des cultures en Europe, Paris, PUF, 2015

** directeur d’études à l’EHESS et professeur au Collège de France (Chaire des Écrit et cultures dans l’Europe moderne). Ses travaux relèvent d’une sociohistoire des pratiques culturelles du XVIe au XVIIIe siècle. Historien au rayonnement international, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont la liste est disponible ici. Il a également été durant des années co-producteur de l’émission Les lundis de l’Histoire, sur France Culture.

*** historienne du XVIII° siècle, dont l’ouvrage, Essai pour une histoire des voix au dix-huitième siècle, paru chez Bayard en 2009, entreprend d’établir un répertoire des voix constituant l’univers sonore d’une grande ville comme Paris. Elle est également l’auteure de Vivre dans la rue au XVIIIe siècle (Gallimard, 1992). Auteure de très nombreux ouvrages ayant trait au XVIII° siècle, signalons également Quel bruit ferons-nous ?, aux éditions des Prairies Ordinaires en 2005. Elle publie cette année Les Passants, et Le silence, le souffle, aux éditions La Pionnière, ainsi que La Révolte de Mme Montjean, chez Albin Michel.

264
Répondre en citant  
« Du fond de ma détresse je crie vers toi » - le Sam 29 Oct 2016, 21:49

"Aus tiefer Not schrei ich zu dir"* quand j'entends Odile Sambe de Ricaud présenter le concert du  samedi soir en bafouillant une phrase sur deux. À quoi joue Marc Voinchet, directeur de la station ? À nous faire connaître notre chance quand on entend les producteurs de qualité de la station ?

Quel désastreux gâchis, et prévisible, de plus, tant les prestations quotidiennes de la jeune femme inexpérimentée ont été autant de ratages durant l'été (44h d'antenne lui ont été confiées en été, du jamais vu).

Adam Laloum joue Mozart, Chopin, Schumann à la Salle Rameau


* Sacrées musiques du 30 octobre 2016

265
Répondre en citant  
De la musique métal (pas hurlant) - le Dim 30 Oct 2016, 19:00

En mémoire d'Héloïse... (Claude Mettra lit...)



Si vous aimez les cloches et la harpe (médiévale) : [son mp3="http://www.francemusique.fr/sites/default/files/asset/aod/2016/43/WL-ITE_00083742_RSCE-10.mp3" debut="46:36" fin="56:58"]

Sacrées musiques par Benjamin François (le 30 octobre 2016)

♫Improvisation instrumentale sur Mater salvatoris
♫Angelorum stupent cantum - hymne 42
Carole Matras, harpe médiévale
Guy Robert, jeu de cloches
Ensemble Ligeriana
Katia Caré, direction
Album "Abélard et Héloïse"

266
Répondre en citant  
« Icônes de l'Art moderne. La Collection Chtchoukine » - le Mar 01 Nov 2016, 21:22

La chronique culture du samedi matin sur de France Musique est alternativement présentée par Cécile Jaurès et Sabine Gignoux. Cette dernière est remarquable par sa diction claire et son style.

Mais au fait... Sabine Gignoux, Sabine Gignoux... sur France Culture, annoncée par Guillaume Erner en avril 2016 dans la Séquence des partenaires ! Cette fenêtre de recherche (voir en haut à droite de cette page) est vraiment bien faite !

Sinon, plus récemment, sur France Musique où elle a sa place désormais, elle présentait L'expostion Frédéric Bazille et le Grand Condé.

Et ce 22 octobre ? Une très belle évocation de l'exposition Icônes de l'Art moderne. La Collection Chtchoukine.

À noter, l'accent mis sur les indispensables mécènes et aussi le site de la FLV où en bas de page on peut voir deux très courtes vidéos (2 X 1 minute) sur les accrochages.

Merci à Sabine Gignoux qui avait aussi présenté une inspirante chronique sur L'exposition Kandinsky et le blaue Reiter à la fondation Beyeler de Bâle

Si Jean de Loisy de France Culture était par hasard trop occupé par toutes ses autres responsabilités, il pourrait céder sa place à Mme Gignoux ?

267
Répondre en citant  
Nettoyage - le Mer 02 Nov 2016, 09:14

Philaunet(http://www.regardfc.com/t9p260-france-musique#27361) a écrit:"Aus tiefer Not schrei ich zu dir"* quand j'entends Odile Sambe de Ricaud présenter le concert du  samedi soir en bafouillant une phrase sur deux. À quoi joue Marc Voinchet, directeur de la station ? À nous faire connaître notre chance quand on entend les producteurs de qualité de la station ?

Quel désastreux gâchis, et prévisible, de plus, tant les prestations quotidiennes de la jeune femme inexpérimentée ont été autant de ratages durant l'été (44h d'antenne lui ont été confiées en été, du jamais vu).

Adam Laloum joue Mozart, Chopin, Schumann à la Salle Rameau

* Sacrées musiques du 30 octobre 2016
Vous aimez la musique et vous souhaitez écouter le concert d'Adam Laloum ci-dessus sans les affreuses interventions de la jeune présentatrice inexpérimentée ? Voici les repères nécessaires pour éviter tout énervement. Notez que je ne fais rien d'exceptionnel (mais pour Radio France ce serait une révolution), la BBC propose déjà, dans certaines émissions et retransmissions de concerts, des marques sur le "player" indiquant à quels moments commencent les pièces musicales.

Aussi, avant que Marc Voinchet ne retrouve la raison et n'envoie la présentatrice faire une formation de deux ans, voici le concert du samedi soir version "désambée". Le descriptif sur site permet d'identifier les pièces jouées. Le concert est du meilleur niveau.

1'59 à 21'32

23'13 à 49'47

51'47 à 1h25'33

1h26'38 à 1h29'55

1h30'06 à 1h32'12

1h32'33 à 1h35'08

1h36'52 à 1h51'47

268
Répondre en citant  
Disparition du guitariste Roland Dyens (1955-2016) - le Sam 05 Nov 2016, 10:18

Pour les amateurs de guitare, le carnet de France Musique : Disparition du guitariste Roland Dyens

L'émission Carrefour de Lodéon Acte 2 du 31 octobre a consacré sa première partie (45') au musicien :  Hommage au Guitariste Roland Dyens (19/X/1955 - 29/X/2016)*

Extrait : [son mp3="http://www.francemusique.fr/sites/default/files/asset/aod/2016/44/NET_9325706f-d363-4ded-8a02-7185cbfb98f3_FM.mp3" debut="30:37" fin="37:22"]

► Barbara / transcription Roland Dyens, •Ma Plus belle histoire d'amour

Dans la foulée, il est possible d'aller voir les trois émissions de la RTS Versus-écouter - "Guitares": 1/3 LʹOrigine de la Guitare du 29 08 2016 : "Philippe Mottet, luthier et professeur de guitare, nous ouvre son atelier fribourgeois pour ébaucher une histoire de la guitare, cet instrument si populaire et si marginal dans la musique ''classique'' Avec Bor Zuljan, guitariste slovène établi à Genève, le luthier évoque les origines formelles - luths, guiterne, vihuela - et matérielles, bois et cordes, de la guitare. "


* Le très grand guitariste Roland Dyens nous a quittés. Ses compositions et ses arrangements joués aujourd’hui dans le monde entier, font l’unanimité et ont apporté un souffle nouveau au répertoire de la guitare (L'Empreinte Digitale). Et l'Edition JS Bach par Musica Antiqua Köln & (coffret Archiv Produktion). Cantates sacrées de Bach par Philippe Jaroussky (Erato)


269
Répondre en citant  
La technique au service de l'auditeur - le Dim 06 Nov 2016, 09:18

Philaunet(http://www.regardfc.com/t9p260-france-musique#27391) a écrit: (...) Adam Laloum joue Mozart, Chopin, Schumann à la Salle Rameau

Vous aimez la musique et vous souhaitez écouter le concert d'Adam Laloum ci-dessus sans les affreuses interventions de la jeune présentatrice inexpérimentée ? Voici les repères nécessaires pour éviter tout énervement. Notez que je ne fais rien d'exceptionnel (mais pour Radio France ce serait une révolution), la BBC propose déjà, dans certaines émissions et retransmissions de concerts, des marques sur le "player" indiquant à quels moments commencent les pièces musicales.

Aussi, avant que Marc Voinchet ne retrouve la raison et n'envoie la présentatrice faire une formation de deux ans, voici le concert du samedi soir version "désambée". Le descriptif sur site permet d'identifier les pièces jouées. Le concert est du meilleur niveau.

1'59 à 21'32

23'13 à 49'47

51'47 à 1h25'33

1h26'38 à 1h29'55

1h30'06 à 1h32'12

1h32'33 à 1h35'08

1h36'52 à 1h51'47
Le propos de Glenn Gould s'illustre de manière élargie en 2016 quand le concert ci-dessus est libéré, grâce à la technique (logiciel de traitement de son) de tout ce qui le rendait pénible à écouter. Glenn Gould (1932-1982) aurait certainement été comblé par la révolution informatique  : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-31.10.2016-ITEMA_21120413-2.mp3" debut="16:12" fin="18:02"] (cf. NCC Gould 1)

270
Répondre en citant  
Michel Laplénie, créateur de l'ensemble Sagittarius, chez Philippe Venturini - le Mar 08 Nov 2016, 22:18

Pur ne pas déroger aux habitudes, encore un beau numéro de Sous la couverture... , l'émission de Philippe Venturini, le 5 novembre avec le chef de l'ensemble Sagittarius pour le livre qui lui est consacré : “Michel Laplénie, Un enfant du Baroque*” rencontres, découvertes et amitiés.  

Belle évocation des débuts du professeur d'allemand devenu chef, de la formation de son ensemble et de la musique de Schütz. Dans le premier clip vidéo, on écoutera avec profit Léonor de Récondo, violoniste, évoquer magistralement le mythe d'Orphée dans le  petit opéra en deux actes de Marc-Antoine Charpentier. Le deuxième extrait audiovisuel donne à entendre Michel Laplénie expliquer doctement et avec grande clarté  le choix des ''Musikalische Exequien' pour son ultime CD (l'ensemble a été dissout après 30 ans d'existence)

La page du descriptif  semble avoir été faite à la va-vite sans relecture : répétions des phrases et erreurs de description (ce n'est pas l'auteur du livre qui est reçu mais le chef de l'ensemble).

PS. Philippe Venturini a participé à La Tribune des critiques de disques du dimanche 16 octobre 2016 sur Quelle est la meilleure version de la Symphonie n°25 de Mozart ? : plutôt mal luné et tranchant ce jour-là. Ce qui n'enlève rien à la sûreté de ses jugements  sur les versions soumises à l'écoute

* Baroque ? Le mot, venu de l’architecture, est alors rarement utilisé pour désigner un répertoire musical oublié, englouti par le temps.
Son emploi finira par désigner toute la musique de la fin de la Renaissance en 1600, à la mort de Jean-Sébastian Bach en 1750. Lully, Couperin, Purcell, Rameau, Haendel...

271
Répondre en citant  
Concert : Les Arts Florissants célèbrent Sébastien de Brossard et Pierre Bouteiller - le Jeu 10 Nov 2016, 21:24

Pour les amateurs de musique baroque, manquer ce concert serait vraiment dommage : Les Arts Florissants célèbrent Sébastien de Brossard et Pierre Bouteiller*, les Maîtres du motet français (le mardi 8 novembre 2016).  Interprétation, prise de son, tout est impeccable.

Il ne faut pas cesser de rappeler le rôle primordial du créateur des Arts Florissants, William Christie, ce Français natif des ÉTats-Unis, dans la redécouverte de la musique baroque française et dans la formation des chanteurs et musiciens. Ce forum indique en plusieurs endroits les émissions où il a été invité à France Culture ou ailleurs (cf. 66 et suivants ; 67 ; 107). Michel Laplénie (cf. post précédent) qui a commencé sa carrière aux "Arts Flo" lui rend d'ailleurs un hommage appuyé.

La page détaillée du concert donne des informations sur la vie et la carrière de Sébastien de Brossard qui permettent de comprendre la raison de la photo d'illustration :


Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

Le concert est en écoute en ligne pour 30 jours

► Concert donné le 19 mai 2016 à 20h30 à la Salle des concerts de la Philharmonie à Paris

Sébastien de Brossard
♫ Retribue servo tuo
♫ Miserere mei Deus
♫ Stabat Mater

Pierre Bouteiller
♫ Missa pro defunctis

Sébastien de Brossard
♫ Ave verum corpus

<b>France Musique</b>     Page 27 sur 28

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum